Science-Religion Bruno ALEXANDRE Dieu - Le Mal - La Morale
Science-Religion Bruno ALEXANDRE Dieu - Le Mal - La Morale

 

 

 

 

Ô JERUSALEM !

 

 

O Jérusalem qui tue les prophètes,

Pour quoi sonnent ces cloches

Sur les missels gris des petites vieilles?

Pour un souvenir terrible,

Un souvenir sanglant,

Un souvenir indicible!

Il commença avec le traître élu,

Dans le jardin de Gethsémani,

Se termina, par une ruse du Malin,

Dans le tombeau d'un juste du sanhédrin.

Soit béni Joseph d'Arimathie!

 

Le père a abandonné son fils

La rançon est payée

La loi est accomplie.

Et tombe depuis deux mille ans

Le cri des cloches

Comme des larmes rouges

Sur les missels gris des petites vieilles.

Vos maris meurent,

Vos enfants geignent,

Vos petits enfants déjà souffrent.

 

Belzébuth dans son manteau noir

Pailleté de braises incandescentes

Illumine le ciel, la terre

Et ses temples de marbre fastueux

Où spéculent les courtiers d'Hadès.

Il triomphe au vacarme des bronzes

Irradiant la morbide allégresse…

 

Quand donc, pieux mensonge,

T'accordera-t-on pour l'éternité,

En rédemption du divin Esprit,

L'exemplaire crucifixion?

 

                       Bruno ALEXANDRE

 

 

 

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© Science et Religion B. ALEXANDRE