Science-Religion Bruno ALEXANDRE Dieu - Le Mal - La Morale
Science-Religion Bruno ALEXANDRE Dieu - Le Mal - La Morale

 

 

LE  FOU  DE  DIEU 

 

 

Sublime hammam de mon enfance,

Dans une aura de vapeur

Ma mère y était Eve.

Que la puberté m'enlève l'innocence

Et me voilà chassé du paradis.

 

Toutes les promesses de mes sèves

Fermées à la beauté nue…

Désormais le prix de l'homme                  

Tient à la douleur et au sang,

Au sacrifice du prépuce,

A l'hymen flétri

Epié par les censeurs du rite.

 

Apatride sur ma sainte terre,

Affamé par le peuple élu,

Je dois donner à ma frustration

La nourriture du feu,

La puissance de la folie,

La violente sagesse des pages d'Allah.

 

Au milieu des mécréants

Enfants de Jéhovah pourtant

Je ferai exploser mon corps de joie,

Ce sera mon ultime métamorphose.

Imago transfiguré en un éclair

J'habite enfin dans mon hammam d'Eden

Où avec les immortelles virginales houris,

Dans les senteurs à suavité divine,

Ne cesseront mes félicités orgasmiques.

 

                                                             Bruno ALEXANDRE

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© Science et Religion B. ALEXANDRE