Science-Religion Bruno ALEXANDRE Dieu - Le Mal - La Morale
Science-Religion Bruno ALEXANDRE Dieu - Le Mal - La Morale

 

L'ARCHEVEQUE, DIEU, ET LA GUERRE*

 

L'Archevêque:

 

Mes frères

c'est bien loin de vous, à Rome,

que j'ai appris la terrible nouvelle;

notre chère Belgique, si attentive à son roi et à son Dieu,

A subi le plus odieux des outrages.

 

Devant vos douloureuses tribulations

je peux d'abord que tomber au pied du crucifix,

c'est là que tout se comprend

c'est là que tout se supporte

c'est là que tout se résout.

Ne vous révoltez pas contre la providence

car point il ne faut ici bas

que le serviteur soit mieux traité que son maître.        

 

Humbles sous le signe de la croix

parlons courageusement de nos devoirs;

je les résume: patriotisme et endurance!

Ne doutons pas de la patrie,

ne doutons pas de nos soldats,

ce sont nos sauveurs,

prions pour le triomphe de leurs armes.

Devant les désastres présents

pas de révoltes blasphématoires!

"Les voies de Dieu ne sont pas les nôtres",

que Job soit votre point de mire!

 

Je n'ignore rien des maux inouïs qui vous accablent,

je n'ignore rien des ruines encore fumantes,

j'entends les âmes désespérées dire: à quand la fin?

Je vous réponds: "c'est le secret de Dieu"!

Il est le maître suprême de l'histoire!

Il nous châtie aujourd'hui d'avoir tant pêché,

alors expions et de sa miséricorde viendra le salut.

Par delà le feu et le sang, entrevoyez son amour!

"Nous avions besoin d'une leçon de patriotisme",

oui soyons patriotes, le christianisme en fait une loi,

le patriotisme est un devoir sacré

et il est juste de faire la guerre pour la paix.

"Le Christ couronne la vaillance militaire".

La guerre est certes un fléau pour les corps,

mais facteurs d'expiation et de purification,

elle aide les âmes à se hisser au désintéressement chrétien.

 

L'Allemagne a trahi son serment, elle s'est parjurée,

le droit , la justice sont de notre côté!

"Ce pouvoir n'est pas un pouvoir légitime"

alors soyez ferme dans votre détermination patriotique,

endurez les privations, entraidez-vous, priez,

priez pour le succès de nos armes,

dieu qui sait tirer le bien du mal

saura rétablir la justice bafouée!

 

La réponse divine:

 

Quelle fausse route que la voie du patriotisme et des armes!

Ne vous souvenez donc plus que mon royaume n'est pas de ce monde

et que mes fidèles n'ont pas combattu pour moi?

Nul ne peut servir deux maîtres!

Je vous ai demandé d'aimer même vos ennemis!

Quiconque hait son frère est un meurtrier!

Quel unique combat ai-je autorisé? Le combat spirituel!

Avec le bouclier de la foi et l'épée de l'esprit!

Les armes de votre combat ne sont pas d'origine humaine,

Leur puissance vient de l'Esprit!

Ma parole est en effet plus tranchante

qu'aucun glaive à double tranchant!

Je vous ai dit que tuer les corps vous ferait perdre l'âme!

et que perdre la vie ici bas est la gagner au ciel!

 

L'affaire des nations rivales n'est pas l'affaire des chrétiens!

S'il leur faut une patrie, c'est le monde!

Patrie provisoire en attendant l'autre!

Théologiens, entendez les clairons de l'apocalypse:

"au grand festin de Dieu" sera mangée "la chair des rois,

la chair des chefs militaires, la chair des puissants"!

Dignitaires religieux qui prétendez me représenter

Vous avez succombé à la sagesse humaine des guerres justes!

Dans vos bouches de pasteurs, mon sel a perdu de sa saveur

Et la lampe sous le boisseau a perdu son éclat!

Je vous l'ai dit: si vous avez honte de moi,

J'aurai honte de vous!

Et à votre place les pierres crieront!

____

 

* D'après la lettre pastorale du Cardinal Mercier: Patriotisme et endurance, 1914

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© Science et Religion B. ALEXANDRE