Science-Religion Bruno ALEXANDRE Dieu - Le Mal - La Morale
Science-Religion Bruno ALEXANDRE Dieu - Le Mal - La Morale

 

 

 

L' ENFANT DU GHETTO

 

 

 

Pourquoi m'a-t-on pris ma mère?

J'ai faim sous mes guenilles.

Je n'ai plus de forces.

J'enjambe des corps,

Ils rendent le parfum des morts.

Je cherche ma mère.

 

Je glisse dans la boue

J'y mange des miettes perdues.

Depuis ce matin je marche en vain,

Déjà ce jour commence son déclin.

Je ne croise que des visages absents

Habités de regards intérieurs

Au-dedans de corps qui chancellent

Et qui respirent ailleurs.

 

A qui parler maintenant de ma mère?

J'ai prié dans la synagogue de mon cœur.

Cher père Toi qui n'es plus

Je me souviens, tu disais

Qu'au dessus de nous veille un Dieu

Maître de tout, même de l'histoire,

Il ne m'a pas exaucé!

J'ai crié,

Il ne m'a pas entendu!

Dieu bon,

Où est ma mère?

 

Dans le silence qui m'oppresse

Mon souffle est faible.

Je ne peux plus marcher.

Je titube vers le mur en ruine.

Je ne vois que de la boue et des loques,

Des flashs de lumière et des pierres.

Où donc est le ciel?

 

Je voudrais tant, Maman, pour toi pleurer

Mon ventre est vide hélas

Cela rend secs mes yeux.

On dirait que mon cœur bat moins fort pour Toi.

Tout se voile maintenant:

Ah oui c'est la nuit qui tombe!

 

Je vais m'endormir enfin.

Le sommeil apaisera ma faim

Tarira mon chagrin.

Je serai petit enfant heureux.

Dans le rêve, le rêve miraculeux

Je t'embrasserai maman.

 

                                                           Bruno ALEXANDRE

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© Science et Religion B. ALEXANDRE